Compagnie des Bons à Rien

Laboratoire Théâtral Créatif

Paradoxe(s)


Suivez les péripéties des personnages hauts en couleurs de trois grands auteurs de comique absurde : 

Luciane de Souplemont la directrice psychorigide et castratrice, Hugues-Jean son mari volage et insouciant, les conquêtes de celui-ci, Madame Prudence (grande voyante médium) et Mademoiselle Badin (au penchant pour l’alcool complètement assumé)… 
Sans parler d’Ovide Ledaim, pas tout à fait seul dans sa tête, et du Capitaine Viredieu-Mondricourt, champion de Ping-Pong amputé d’une anomalie à l’index gauche…

Photos

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dossier de presse

Critiques de spectateurs

Critique de presse

Note d’intention des metteurs en scène :

Qui aime le verbe et s’amuser de situations absurdes au théâtre en vient nécessairement à côtoyer Roland Dubillard, Georges Courteline et Jean-Michel Ribes.  

Et s’ils s’étaient fréquentés, justement ?  

Curieux, nous nous sommes posé la question : que se serait-il passé s’ils avaient été contemporains?

S’ils avaient eu l’occasion de se rencontrer? Peut être se seraient-ils détestés.

Évidemment, la concurrence est rude, et ils se seraient certainement retrouvés sur le même ring, à défendre leur vivacité littéraire.

Cependant, nous sommes convaincus qu’ils auraient partagé leur même amour des mots, autour d’un bon café (ou d’une table de ping-pong), car leurs passions de la langue sont communes; la truculence de leur verbe traversant le 20e siècle pour rester d’une modernité à toute épreuve…

Forts de cette conviction, nous avons mélangé leurs essences… Et ces univers si denses, argumentés de leurs langues, leur finesse et leur humour, créent un nouveau monde, à découvrir, quand nous les combinons.

Nous devenons les explorateurs de cette terre inconnue toujours prête à nous surprendre…

D’un texte à l’autre, d’un auteur à l’autre, les personnages sautent les époques, les univers et trouvent leur cohérence.

Dans un délire de correspondances qui surprendront les connaisseurs et amuseront les amateurs, les personnages imaginés par Ribes, Courteline et Dubillard fusionnent, se rencontrent et vivent leur(s) histoire(s).

Ils nous envoient en plein visage l’absurdité des usages et des mots.

Place au comique de situation, du verbe, de PARADOXE(S) !

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s